4. Ouzbékistan Conseils et astuces aux voyageurs

Obtenir le visa pour l’Ouzbékistan et passer la frontière terrestre

Par le 23 octobre 2016

visa-ouzbekistan

 

Après avoir fait notre première démarche pour le visa iranien, nous avons vite enclenché la procédure concernant le visa ouzbek. Nous avons choisi de formuler cette requête à Istanbul, en demandant de pouvoir récupérer notre visa à Téhéran, en Iran. Pourquoi dans deux endroits différents nous direz-vous ? Tout simplement pour nous éviter d’avoir à patienter ou revenir au même endroit le temps que celui-ci se fasse. Le visa pour l’Ouzbekistan s’obtient en une dizaine de jours, ce qui nous laissait du temps pour profiter encore un peu d’Istanbul et surtout pour traverser la Turquie jusqu’à la frontière iranienne sans trop se presser.

Nous vous livrons donc dans cet article les démarches que nous avons eu à faire, avec tous les détails dont vous aurez besoin : délai, prix, lieux, etc. ainsi que les informations utiles pour le passage de frontière entre le Turkménistan et l’Ouzbékistan.

 

Étape 1   Demande de visa à Istanbul en Turquie

: Consulat d’Ouzbékistan à Istanbul. ATTENTION, l’adresse a changé et n’a pas été modifiée sur les sites internet ! Ne vous rendez pas à Sehit Halil Ibrahim Caddesi N°23 à Istinye – Istanbul mais à Lale Sokagi (Lale Sokak) n°8 – Levent Mahallesi – Besiktas. Prendre la ligne 2 du métro et descendre à Levent, puis 5 min de marche.

Prix : Rien à payer pour le moment.

Pièces à fournir :

Délai : Entre 10 jours et 2 semaines.

Cette première demande au Consulat nous a pris seulement 45 minutes, bien que nous soyons arrivés assez tard dans la matinée. Et oui, non informés du déménagement de celui-ci, on a été bons pour de longs trajets en bus à travers Istanbul.

 

itineraire-ouzbekistan-ambassade-istanbul

 

Étape 2   Récupérer le visa à Téhéran en Iran

: Consulat d’Ouzbékistan à Téhéran – South Golestan – Métro Ligne 3 (bleu ciel) – Arrêt Nobonyad Square – 30 minutes de marche ou taxi collectif (entre 10 et 15.000 rials/pers.). Ouvert du samedi au mercredi de 09h à 11h00 et le jeudi de 09h00 à 10h30.

Prix : 55 $ / personne

Pièces à fournir :

Délai : Entre 45 minutes et 1 heure.

Contrairement à ce que nous avions lu sur d’autres blogs de voyageurs, il n’y avait pas grand monde quand nous sommes arrivés au Consulat et nous avons pu tout de suite demander si nos visas étaient prêts. Après deux semaines, c’était le bien cas. Donc faire la demande de visa ouzbek à Istanbul et le récupérer à Téhéran ça marche, et même plutôt bien !

ambassade-ouzbekistan-teheran-trajet

 

Étape 3  Passer la frontière à Farap (Turkménistan) pour rejoindre Bukhara (Ouzbékistan)

train-turkmenistan

Nos compagnons de route dans le train couchette turkmène.

Comment rejoindre la frontière ?

Après avoir effectué une traversée éclair du Turkménistan en train-couchette, d’Ashgabat à Türkmenabat, nous avons pris un taxi collectif pour rejoindre la frontière à Farap, à 45 kilomètres de là. Si vous décidez de faire comme nous et de prendre ce train, vous arriverez très tôt le matin à Türkmenabat, aux alentours de 5h30-6h. Prenez le temps de vous réveiller tranquillement dans un des petits cafés de la gare avant de subir la horde de taximans. Ensuite, ne vous laissez pas duper et négociez sévèrement le prix du taxi collectif, l’arnaque est lucrative par là-bas : nous avons finalement payé 35 Manats soit ≈ 9 euros à deux, ce qui est déjà pas mal, alors que ces aigrefins (ça sonnait mieux qu’escrocs ;)) nous en demandaient 300 au départ ce qui fait quand même 78 euros !!

 

La traversée officielle

Une fois arrivés à la frontière, armez vous de patience car ce n’est pas un, ni deux, ni trois contrôles de police que vous allez passer, mais 6 ! Contrairement à notre arrivée dans le pays, où nous avions dû vider nos sac-à-dos, ça n’a pas été le cas cette fois-ci, c’était plutôt relaxe. Entre le check-point turkmène et la frontière ouzbek vous êtes bons pour une petite marche de 2 km environ. Passez le dernier contrôle turkmène et donnez fièrement votre passeport aux douaniers Ouzbek. Profitez-en parce que votre sourire s’effacera instantanément quand vous comprendrez qu’il y a encore 2 km (une fois n’est pas coutume) à parcourir avant de rejoindre les bâtiments administratifs. Ceci-dit, si vous possédez des Soms Ouzbek – UZS (vous pouvez changer vos derniers Manats du côté turkmène), un petit van vous offrira ses services pour vous y conduire.

Une fois le Turkménistan derrière vous, vous pouvez vous détendre, les douaniers Ouzbeks ont été très sympathiques avec nous. Remplissez le formulaire d’entrée et procédez au deuxième contrôle. Plus loin, c’est la fouille des bagages. Le douanier nous a demandé avec insistance si nous avions des médicaments. Perplexes, nous lui avons tendu notre trousse de soin. Après nous avoir demandé l’utilité de chaque médicament, il nous demande si nous avons des somnifères… c’était donc ça qu’il cherchait ! Vous pouvez repartir tranquille ! (Certains somnifères sont considérés comme de la drogue dans ce pays, renseignez-vous)

frontiere-ouzbekistan

No Man’s Land entre le Turkménistan et l’Ouzbékistan

Le trajet jusqu’à Bukhara

À la sortie nous avons pris un petit taxi pour 4 Soms chacun jusqu’à l’endroit où les taxis longs trajets stationnent. Nous avons réussi à négocier 15 $ à deux pour nous rendre jusqu’à Bukhara… un peu chero, mais l’offre était limitée à ce moment-là (dures lois du marché), on avait pas trop le choix, sauf si nous avions eu la motivation d’arrêter les voitures, fantômes pour le coup puisque nous n’en avons vu aucune.

 


Conseil  Ne changez que très peu d’argent avant d’arriver dans le pays, ou à la frontière. Tout simplement parce que le change officiel est de 3 500 Soms (= 1 euros) tandis qu’au marché noir (dans la rue, chez les commerçants) il passe à 6 800 ! Oui oui, le double, vous avez bien lu…


 

Après l’Iran et le Turkménistan, nous avions perdu l’habitude de tendre le pouce mais si vous aussi vous aimez et pratiquez l’auto-stop, n’hésitez pas, ça marche plutôt bien en Ouzbékistan. Enfin comme nous le disions, toujours faut-il qu’il y ai des voitures… Néanmoins, comme en Iran ou au Kirghizistan, nous n’avons pas la même notion de l’auto-stop. Vous verrez que beaucoup de voitures s’arrêteront pour vous emmener mais moyennant une somme d’argent en retour. Ils ne conçoivent pas vraiment le fait de voyager gratuitement. Ceci-dit, si vous avez le temps et la patience, vous pouvez très bien y arriver, il vous suffira juste de refuser 9 voitures sur 10 !

 


Retrouvez aussi nos conseils pour l’obtention du visa iranien, du visa de transit pour le Turkménistan et du visa Chinois et n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et de vos expériences !

TAGS
RELATED POSTS

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Rom & Lou
Strasbourg, France

Animés par la même passion du voyage, nous avons décidé de nous embarquer pour un tour du monde de deux ans. Un voyage à la découverte des savoirs précieux pouvant faire évoluer positivement nos sociétés de demain : AMAO est né. Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur la page "A propos de nous".

Un long voyage


Nous sommes parti.e.s depuis 526 jours 5 heures 55 minutes 46 secondes

Où sommes-nous ?

Citation du moment

"L'homme doit franchir mille cols, mille monts, mille fleuves, mille ruisseaux. Non sur des routes goudronnées ou tapissées de gravier, non sur des sentiers longeant les précipices, mais par les détours de son âme, qui lui permettent de grandir et de se comprendre."


Duong Thu Huong
(écrivaine vietnamienne)

Playlist du Monde

Une oreille sur le monde

Nos photos Instagram
  • Les magnifiques rizires de Bali the beautiful rice fields ofhellip
  • Les offrandes hindobalinaises Quelle douceur The HinduBalinese offerings Softness amaohellip
  • Lombre du volcan Semeru  laube The shadow of Semeruhellip
  • vue depuis le cratre du volcan Bromo  Java Indonsiehellip
  • Lev de soleil sur les volcans Bromo et Cemeru hellip
  • Ascension du volcan Merapi  Java 2930 mtres daltitude Danshellip
NewsLetter AMAO

Abonnez- vous à notre NewsLetter et rejoignez la Grande Famille AMAO !